Custom Search

Wednesday, November 30, 2011

Le ministre des Finances bientôt interpelé?

Le nouveau ministre de l’Economie et des Finances, André Lemercier Georges (Photo: Francis Concite)
André Lemercier Georges 

A en croire le sénateur Moïse Jean Charles, le ministre de l’Économie et des Finances, André Lemercier Georges pourrait étre interpelé dans les prochains jours, s’il ne fournit pas des informations satisfaisantes à la commission finances du Sénat qui l’a invité pour ce mercredi 30 novembre. La gestion du Fonds national d’éducation, notamment les fonds jusqu’ici tirés des prélèvements sur les transferts et les appels internationaux sont autant de préoccupations pour des sénateurs comme celui du Nord.

M. Jean Charles croit aussi que le grand argentier de la République devra expliquer les mesures prises pour dédommager les employés révoqués des entreprises publiques. Aussi aura-t-il à se prononcer sur le quatorzième mois payé depuis quelque temps aux employés de l’administration publique. Sans toutes ces explications, l’élu du Nord prédit des jours mauvais pour ce ministre qui vient tout juste d’obtenir la gestion des caisses publiques.

Cette menace d’interpellation intervient au beau milieu d’une semaine marquée par des nouveaux espoirs pour l’économie haïtienne. En plus de la pose de première pierre pour la construction à Caracol du plus grand parc industriel de la Caraïbe, on retient aussi parmi les bonnes nouvelles, l’arrivée prochaine d’une grande chaîne internationale d’hôtels en Haiti: Marriott. 500 investisseurs étrangers sont de passage en Haïti pour participer à un grand forum des affaires qui devrait déboucher sur des investissements encore plus prometteurs.

Les parlementaires sont appelés à voter de nouvelles lois pour faciliter les investissements en Haiti. Youry Latortue a déjà finalisé sa nouvelle loi sur la propriété qui entend apporter de grandes innovations dans ce secteur. Pour sa part, Jocerleme Privert, président de la commission Finances du Sénat insiste sur une refonte du code du commerce haitien et du cadre légal relatif à l’investissement. Certains sénateurs estiment qu’une éventuelle interpellation du ministre des Finances entravera tous ces efforts d’investissement en Haiti.


Eddy Laguerre
edgu85@yahoo.fr

Infolinks In Text Ads